close

  • Być wiernym Ojczyźnie mej, Rzeczypospolitej Polskiej

     

  • KOMENTARZE I SPROSTOWANIA

  • 5 marca 2018

    5 marca, Ambasada RP w Paryżu podjęła interwencję ws. programu BFMTV «Bourdin Direct ».

    C’est avec beaucoup de tristesse que je souhaite réagir à votre intervention au programme  «Bourdin Direct » diffusé le 5 mars sur BFMTV, dans lequel vous avez commenté la situation des médias français en la comparant avec la situation des médias polonais. Vous avez parlé de « l’obscurantisme polonais » et de « semi-dictature » polonaise. Je ne peux pas être d’accord avec de telles thèses bouleversantes et simplistes concernant ma patrie.

     

    Cela concerne en premier lieu la phrase « Pologne est une semi-dictature» utilisée pour qualifier la politique du gouvernement polonais. Je ne peux pas accepter cette thèse professant une menace planant sur le fonctionnement de la société civile et de la démocratie. Le développement de la société civile est l’un des objectifs du gouvernement en place. Il convient de rappeler que la loi en Pologne ne limite pas le droit de chacun d'organiser des rassemblements publics, n'introduit pas de règles discriminatoires et n'accorde aucun traitement spécial à un groupe social donné. Les partisans du parti au pouvoir, ainsi que ses opposants utilisent pleinement leur droit à manifester et à exprimer leurs opinions. Je tiens à préciser que les réformes et les initiatives législatives liées aux différentes sphères du fonctionnement de l'État sont mises en œuvre conformément à la législation en vigueur en Pologne, tout en respectant pleinement les principes de légalité, de l'État de droit et du droit de l'UE.

     

    Cela vaut également pour la situation des médias polonais. Je tiens à préciser que leur liberté n’est pas menacée. Il convient de souligner que la majorité des médias en Pologne appartient à des groupes privés (dont étrangers), et le gouvernement n’exerce pas de contrôle sur ces médias.

     

    La liberté, l’égalité, la justice et la souveraineté sont les valeurs que les Polonais apprécient le plus. Pendant des années nous nous sommes battus pour la liberté et  la souveraineté et du débat ouvert sur ce sujet dans le pays. Nous constatons avec le regret que en s’appuyant sur une image incomplète de la situation politique en Pologne, l’état de la liberté d’expression dans notre pays est de temps en temps présentée d’une manière déformée et tendancieuse. Nous espérons que les arguments avancés contribueront à vous sensibiliser à la nécessité d'éviter la multiplication d'opinions stéréotypées sur la Pologne.

     

     

    Tomasz Majchrowski

    Ministre-Conseiller

    Drukuj Drukuj Podziel się treścią: