close

  • Être fidèle à ma Patrie, la République de Pologne

     

  • ACTUALITÉS

  • 31 mai 2019

    Le dimanche 26 mai, au cimetière polonais de Montmorency, ont eu lieu des cérémonies traditionnelles en mémoire des Polonais décédés en exil.

    Le 176e pèlerinage polonais s'est déroulé en présence de ministre-conseiller, Chef de mission adjoint à l’Ambassade de la République de Pologne à Paris, Barbara Sośnicka, maire de Montmorency, Michèle Berthy, président de la Société historique et littéraire polonaise, Pierre Zaleski, ainsi que des représentants de la Mission Catholique Polonaise en France, de la Collégiale Saint-Martin à Montmorency, du Centre du Dialogue des Pères Pallottins, de la Société pour la Protection des Souvenirs et Tombeaux Historiques Polonais en France et de l’Association des Anciens Combattants Polonais.  

     

    Dans son allocution, ministre-conseiller Barbara Sośnicka a souligné que « Nous sommes réunis ici pour nous souvenir, pour souligner que nous n’oublions pas l’importance qu’a joué la France dans le contexte de la Grande Emigration au XIXe siècle en devenant la patrie d’adoption de nos grands compatriotes qui se battaient pour la liberté de la Pologne au moyen de leur intellect et de leur plume. Pour souligner également l’apport de cette élite au fleurissement de la vie intellectuelle française ». Elle a également remercié toutes les autorités et les organisations qui veillent années après années sur ce précieux pan de notre histoire commune.

     

    Michèle Berthy, maire de Montmorency, a rappelé l'importance du lien qui unit sa ville et la Pologne, et dont le jumelage avec la commune de Pułtusk depuis 2010, en est l'exemple. "Cet attachement fort, né il y 176 ans, ce statut de symbole de la résistance intellectuelle polonaise, nous y tenons", a-t-elle déclaré.

     

    Montmorency est devenue un lieu de refuge pour de nombreux Polonais persécutés lors de l'Insurrection de Novembre, un soulèvement contre la domination de la Russie (novembre 1830 à septembre 1831). Plus de 500 d'entre eux reposent aujourd'hui au cimetière des Champeaux, dont le général et homme politique Karol Kniaziewicz et le sénateur et historien Julian Ursyn-Niemcewicz.

     

    20190526_130719
    20190526_131908
    20190526_132042
    20190526_143711
    IMG_3670
    IMG_3657

    Imprimer Imprimer Partager: